dimanche, 04 22nd

Last updateLun, 01 Jan 2018 9pm

Patrick Quennoz - Fou du Vent Brachard

 


Patrick Quennoz - Fou du Vent - Brachard :

Une victoire qui se savoure

Pour certains, c'est une course incompréhensible : il faut tourner entre le Bouveret et Genève avec un passage à Vidy,  soit couvrir environ la distance de 5 Bol d'Or ! L'avantage de cette course vélique, c'est que l'on sait tous quant elle se termine. Pour d'autres, c'est une course mythique.

Loris et moi, cela fait 7 ans que nous tentons de remporter ce trophée. Souvent favoris, parfois tout proches du but, nous sommes passés par tous les états d'âmes. En colère contre Eole, contre nous, contre les autres, heureux de revenir du fond du classement ou frustrés de voir passer les concurrents devant nous, arrêtés à 100m de la ligne comme si nous avions jeté l'ancre. Les 5 jours du Léman, c'est une course pendant laquelle il faut être prêt à aller puiser au fond de soi. 

On doit pouvoir peut envisager de ne dormir que 2 heures par jour, mais il est primordial de rester attentif, donc éveillé presque tout le temps.  En retour, vous en avez plein les yeux : on voit des lumières jamais imaginées, des nuits sombres avec des bateaux fantômes ou éclairées par une superbe lune dont les reflets sur l'eau augmentent la sensation de vitesse.

Le sommeil, quand il s'empare de vous, est profond et lourd.  Votre équipier se demande alors comment il va réussir à vous réveiller. Et pendant tout ce temps, il ne faut pas oublier de s'alimenter de s'hydrater pour rester en forme. Chacun sa recette à ce niveau. Cette course ne se gagne que si l'on est bien avec soi-même. Ce qui n’était pas vraiment mon cas au début de l'année 2014 : "Fou du Vent – Brachard" était à vendre.  Et tout le monde me disait: « noooon, tu ne peux pas faire cela !».  Finalement,  mon coéquipier a mis la main à la poche et notre sponsor nous renouvelait sa confiance.

Alors :"On s'inscrit au 5 jours?" Hésitation, mais les temps sont de plus en plus cléments. J'aperçois la fin du tunnel et je revois une lumière qui  est magique. "OK, on y va"

Quelques petites bricoles à réparer, deux ou trois réglages à opérer et le bateau est bientôt prêt.  Europ'sails nous fournit un nouveau foc à des conditions particulières, au cas ou il y aurait de forts coups de vent comme cela nous est déjà arrivé par le passé. Le reste des voiles est au top. La course commence et son déroulement est contraire à nos plans.  Ils consistaient à ne pas perdre de vue la tête de course et à se battre le dernier jour à couteaux tirés.  Mais les vents en décident autrement. Une risée nous permet de dépasser le premier concurrent, alors que nous sommes à un mètre de lui. Un empannage, puis un deuxième, personne ne nous suit et on s'envole.  Lorsque je me réveille, Loris a emmené notre Brachard loin devant. Et nous ne cessons d'accroître notre avance. Mais nous savons que jamais rien n'est gagné dans cette course. Tout peut se passer dans le dernier jour, voire dans la dernière heure ou les dernières minutes.

Alors, nous gérons au mieux. De toutes façons, le reste de la flotte navigue dans un autre système de vents que le nôtre. Navigation conservative et repos sont au programme afin d’être prêts à en découdre, on ne sait jamais. Par chance, nous échappons à ce dernier épisode. 

La victoire est belle, belle …

Merci tout particulièrement à mon équipier Loris, à notre sponsor Brachard, à notre fournisseur de voile Europ'sails, à Martine, à ma famille et à tous les amis qui nous ont soutenus. Et une pensée toute particulière pour Maxime et Nina, mes enfants.

  CO-SPONSORS

 

Suivi cartographique

A venir

Aucun évènement trouvé

Vous êtes ici : Accueil Nouvelles Nouvelles 2014 Concours d'écriture Patrick Quennoz - Fou du Vent Brachard